Webzine

Arts and MathsArts and MathsArts and MathsArts and Maths
Arts and Maths

La frontière entre l'art et les sciences est parfois plus mince que l'on ne le croit. John Sims en est un bon exemple, ce titulaire d’un doctorat dans le domaine des systemes dynamiques s’est interessé aux relations entre les mathématiques et l'art. Il a organisé une série d’expositions mélangeant maths et art au Bowery Poetry Club à New York.

Une interview de ce mathématicien-artiste a été publiée dans le journal Nature, référence scientifique  internationale de premier ordre. Nous vous avons traduit les meilleurs passages de cette interview. Attention les réponses sont parfois très conceptuelles!

 

"Que sont les arts mathématiques ?
John Sims: C’est un art qui étreint l’âme, le langage et les processus mathématiques. Les mathématiques comme l’art s’intéressent à la vérité, mais ils différent dans leur manière de l’explorer. Les mathématiques utilisent l’analyse et les preuves, l’art utilise les sens et les émotions. Mais les maths peuvent capter l’esprit de créativité et l’art peut avoir une approche analytique. Ces deux domaines forment une formidable alliance pour comprendre le monde dans lequel nous vivons.

Comment en est tu venu a associer ces deux mondes ?
JS: J’ai grandi à Detroit dans le Michigan, et j’ai commencé à m’intéresser aux maths au lycée en travaillant sur un projet pour une expo-science sur les Triplet pythagoricien. Par la suite, à l’université j’ai commencé à relier les maths et l’art. Je donnais des cours de maths et pendant les examens, j’autorisai les élèves à prendre une « antisèche » sur lesquelles ils inscrivaient notes et des formules. J’ai trouvé un de ces « antisèches » très stimulante visuellement, et je l’ai acheté. Plus tard j’ai rencontré le mathématicien John Horton Conway et le sculpteur Brent Collins qui m’ont transmis leur enthousiasme sur les rapports entre l’aspect visuel des mathématiques et l’art. Peu après, je suis allé au Ringling College of Art and Design à Sarasota en Floride pour y mettre en place un cursus de maths pour les étudiants en art.

Pourquoi avoir lançé une série d’exposition sur les maths et l’art cette année a New York ?
JS: L’objectif de la série Rythm of Structure est de créer des ponts entre les maths, l’art et la poésie – ou l’esprit rencontre le cœur. L’idée est de compenser le vide de la pop culture avec des travaux qui incitent à des réflexions plus profondes. Neuf expositions abordent les aspects  géométriques, conceptuels et sociaux des arts mathématiques. La série sur la géométrie inclus des travaux des mathématiciens Mike Field, Davide Cervone et Carlo Séquin. Une autre série explore comment les statistiques peuvent être utilisée pour déformer la réalité. L’exposition courante inclus un grand dessin géométrique de feu l’artiste Sil LeWitt et une réponse a celui-ci par l’artiste Adrian Piper, sous la forme d’un « mur brut» de 2 mètre carrés avec poutres et briques apparentes. Mark Strand, l’ancien Lauréat Américain de Poésie, leur répond en vers.

L’art peut-il être utile dans l’enseignement des mathématiques ?
JS: Parfois. Cependant, je pense que l’apprentissage des maths marginalise des groupes tels que les artistes. Il serait surement préférable que les mathématiques soient plus présentés comme associé à l’art que comme un esclave de la science. Notre prochaine série implique des étudiants et des enseignants. Une classe de la Brooklyn Academy of Science and the Environment prépare une immense structure en mosaïque inspiré par M.C Escher, qui recouvrira un mur. Nous ouvrirons par la suite ce mur à des mathématiciens et des éducateurs en maths, qui vont utiliser le langage mathématique pour créer des graffitis qui présenteront leurs symboles formel comme des objets d’art, mettant en conflit la distinction entre les deux domaines.

Est-ce que l’opinion sur les mathématiques diffère entre les cultures?
JS: L’ethnomathématiques [ca existe vraiment!! -- lien wiki ici -- ndlr] étudie comment les mathématiques s’intègre dans la culture. On peut se demander comment les idées dominantes d'une culture ont façonné les maths. Ou l’on peut rechercher des maths dans les objets culturels, tels que les techniques de  tissage des paniers en osier des premier colons Américains ou dans des fractales que l'on dit avoir trouvés dans les peintures de "Jackson Pollock". Paulus Gerdes, un éducateur et mathématicien originaire du Mozambique a beaucoup écrit sur l’inspiration que peuvent créer des pensées d’origine mathématique sur l’art contemporain. J’ai transpose un diagramme de nœud conçu par Gerdes –inspire par des sources Celtiques et Africaines – en une sculpture en corde. Pour la dernière exposition nous créerons un mur recouvert d’un patchwork de mathématiques provenant de partout dans le monde.

Que feras-tu après?
JS: Je finis actuellement un projet de 13 patchworks basés sur la visualisation de PI et de Triplet pythagoricien, en collaboration avec des couturières Amish de Sarasota. Apres ca je compte mettre en place  un musée virtuel des Arts Mathématiques.

Qu’est ce qui t’as influence?
JS: Je me suis inspire de Pythagore, qui voyait les Mathématiques au centre de l’art, de la vie et de la nature. J’admire le travail du peintre du 16eme Albrecht Dürer, particulièrement son utilisation de carrés magiques [grille de nombre dans lesquels chaque colonne, chaque ligne et chaque diagonale produit une somme constante]. J’aime la façon dont M. C. Escher était capable de dessiner dans la tradition de l’art géométrique de l’Islam dans un contexte représentatif, et j’aime cette lithographie d’une impossible chute d’eau inspire par le travail du mathematicien Britanique Roger Penrose [pour voir la lithographie em question cliquez ici ndlr]. Dans le domaine du conceptuel, j’aime le travail de l’artiste surréaliste Marcel Duchamp pour son audace subversive. Mais ma plus grande influence vient des systemes de structures, de modèles et de  séries constitutifs de la nature  elle-meme."
 

Liens :

Interview (Nature) : http://www.nature.com/nature/journal/v464/n7291/full/464983a.html
Jhon Simes sur facebook : http://www.facebook.com/rhythmofstructure

 


- posté par hug -